Le vélo elliptique est l’appareil idéal pour améliorer votre condition physique. Une multitude de muscles sont particulièrement sollicités lors de vos séances d’entraînement, qui contribuent à valoriser l’aspect de votre silhouette. Lesquels ? C’est ce que vous découvrirez dans la présente rubrique.

Un mot sur le fonctionnement d’un vélo elliptique

Malgré son appellation, le vélo elliptique a peu à voir avec une bicyclette. Le principe de base de cet appareil de fitness est de simuler la marche. L’utilisateur est en position debout sur deux grandes pédales qui suivent la trajectoire d’une ellipse. Ses mains sont placées sur des poignées à hauteur d’épaules. Ces poignées, à l’instar d’un rameur, bougent d’avant en arrière.

Le vélo elliptique : excellent pour le cœur…

Le vélo elliptique est une véritable machine à muscler le plus important muscle de votre organisme : le cœur. À l’instar de tout appareil cardio, le cœur et les muscles de l’abdomen fournissent un travail considérable lors des séances d’entraînement sur un vélo elliptique. En un clin d’œil, votre fréquence cardiaque augmente ce qui, au fil du temps, peut vous protéger des risques de souffrir de maladies cardiovasculaires.

pour les articulations…

Contrairement à une séance d’exercices sur un tapis de course, l’appareil elliptique effectue une répartition équitable du poids de votre corps sur vos jambes. Ce faisant, en plus d’éviter de porter atteinte à vos articulations, vous exécutez un mouvement dont l’amplitude s’apparente à l’enjambée du coureur. Il est pas rare que des athlètes aient recours à cet appareil pour recouvrer la forme suite à une blessure.

et pour les muscles aussi

Le vélo elliptique offre le principal avantage de faire travailler autant les muscles de la partie inférieure que de la partie supérieure du corps.

Les membres inférieurs

Les ischio-jambiers et les quadriceps – Ce sont des muscles localisés à l’avant et derrière la cuisse. Ils sont utilisés en continu lors du mouvement de pédalage. Les muscles ischio-jambiers sont davantage sollicités lors d’un rétropédalage tandis que ceux des quadriceps travaillent de façon optimale lors d’un pédalage usuel.

Les fessiers (petit, moyen et grand) – On les appelle également muscles glutéaux. Ils sont mis de l’avant lors du pédalage et encore davantage lors du rétropédalage.

Les mollets – Appelés autrement triceps sural et situés à l’arrière des jambes, les mollets, ainsi que le muscle tibial, se contractent pendant le pédalage dans le but de stabiliser le bas de la jambe et ce, tout au long de la séance d’exercices.

Les membres supérieurs

Les triceps et les biceps – Ce sont des muscles situés à l’avant et à l’arrière de vos bras. L’utilisation de vos triceps est maximale lorsque vous poussez les poignées mobiles de l’appareil pour avancer, tandis que ce sont vos biceps qui sont le plus sollicités lorsque vous ramenez les poignées vers vous.

Le grand dorsal – Ce muscle, qui se présente comme un grand V dans le dos, travaille aussi lorsque vous tirez les barres mobiles de votre vélo elliptique.

Les pectoraux – Ces muscles sont activés dès le moment où vous poussez les barres de la machine.

Petit oblique et grand oblique des abdominaux – La légère rotation de la taille durant une séance d’exercices sur un vélo elliptique fait travailler ces muscles afin de gainer progressivement les abdominaux.

Il fait travailler le cœur, tonifie près de 80 % des muscles du corps et permet de brûler des calories. Ce n’est donc pas un hasard si le vélo elliptique attire de plus en plus d’adeptes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here